portrait de Jules César

Caractères historiques

• Henri Grouès, dit l’abbé Pierre, né le 5 août 1912 à Lyon et mort le 22 janvier 2007 dans le 5e arrondissement de Paris, est un prêtre catholique français, d’abord capucin, puis du diocèse de Grenoble (1939), résistant, puis député, fondateur du mouvement Emmaüs (organisation non confessionnelle de lutte contre l’exclusion) comprenant la Fondation Abbé-Pierre pour le logement des défavorisés et de nombreuses autres associations, fondations et entreprises de l’économie sociale en France.

• Robert Capa, pseudonyme d’Endre Ernő Friedmann, né le 22 octobre 1913 à Budapest et mort le 25 mai 1954 en Indochine, est un photographe et correspondant de guerre hongrois.

• Jules César, aussi appelé simplement César, est un général, homme d’État et écrivain romain, né le 12 ou le 13 juillet 100 av. J.-C. à Rome et mort le 15 mars 44 av. J.-C. (aux ides de mars) dans la même ville.

• Michel Colucci, dit Coluche, est un humoriste et comédien français, né le 28 octobre 1944 dans le 14e arrondissement de Paris et mort le 19 juin 1986 à Opio (Alpes-Maritimes). Il fonde en 1985 l’association Les Restos du cœur, relais d’aide aux plus pauvres, quelques mois avant de mourir dans un accident de moto.

• Daniel Cordier, né le 10 août 1920 à Bordeaux et mort le 20 novembre 2020 à Cannes, est un résistant, marchand d’art et historien français.

• Jean-Louis Crémieux, dit Crémieux-Brilhac, né le 22 janvier 1917 à Colombes et mort le 8 avril 2015 à Paris, est un haut fonctionnaire, ancien résistant et historien français de la Seconde Guerre mondiale, correspondant de l’Institut (Académie des sciences morales et politiques).

• Louis Delgrès, né le 2 août 1766, à Saint-Pierre en Martinique, et mort le 28 mai 1802 (à 35 ans), à Matouba (commune de Saint-Claude) en Guadeloupe, est une personnalité de l’histoire de la Guadeloupe. Colonel d’infanterie des forces armées de la Basse-Terre, abolitionniste, il est connu pour la proclamation anti-esclavagistes signée de son nom, datée du 10 mai 1802, haut fait de la résistance de la Guadeloupe aux troupes napoléoniennes.

• Ibrahim Frantz Fanon, né Frantz Fanon le 20 juillet 1925 à Fort-de-France (Martinique) et mort le 6 décembre 1961 à Bethesda dans un hôpital militaire de la banlieue de Washington aux États-Unis, est un psychiatre et essayiste de nationalité française se considérant comme citoyen algérien, fortement impliqué dans la lutte pour l’indépendance de l’Algérie et dans un combat international dressant une solidarité entre « frères » opprimés.

• Raoul Follereau, né le 17 août 1903 à Nevers et mort le 6 décembre 1977 à Paris, est un écrivain et journaliste français, créateur de la journée mondiale de lutte contre la lèpre et fondateur de l’œuvre connue aujourd’hui en France sous le nom de Fondation Raoul-Follereau, qui lutte contre la lèpre et la pauvreté et promeut l’accès à l’éducation.

• Stéphane Frédéric Hessel, né le 20 octobre 1917 à Berlin et mort le 27 février 2013 à Paris, est un diplomate, résistant, écrivain et militant politique français d’origine allemande.

• L’abbé Henri Jean-Baptiste Grégoire, né le 4 décembre 1750 à Vého et mort le 28 mai 1831 à Paris, est un prêtre catholique, évêque constitutionnel et homme politique français, l’une des principales figures de la Révolution française. L’abbé Grégoire se rallie au tiers état et, à l’Assemblée constituante, il réclame non seulement l’abolition totale des privilèges et de l’esclavage mais prône aussi le suffrage universel masculin.

• Jean Jaurès est né le 3 septembre 1859 à Castres (Tarn) et mort assassiné le 31 juillet 1914 à Paris, est un homme politique français. Agrégé de philosophie, il s’engage dans le socialisme, prend parti pour Dreyfus et fonde L’Humanité. Il est également l’un des rédacteurs de la loi de séparation des Églises et de l’État.

• Martin Luther King Jr (né Michael King Jr ; 15 janvier 1929 – 4 avril 1968) était un pasteur baptiste et un activiste américain qui est devenu le porte-parole et le leader le plus visible du mouvement des droits civiques de 1955 jusqu’à son assassinat en 1968. King est surtout connu pour avoir fait progresser les droits civiques par la non-violence et la désobéissance civile, inspiré par ses croyances chrétiennes et l’activisme non-violent du Mahatma Gandhi.

• Maximilien Kolbe (Rajmund Kolbe à l’état civil), né le 8 janvier 1894 à Zduńska Wola et mort (assassiné) le 14 août 1941 à Auschwitz, est un frère franciscain conventuel polonais, prêtre, fondateur de la Mission de l’Immaculée.

• François-Dominique Toussaint Louverture, à l’origine Toussaint de Bréda, né vers 1743 près du Cap-Français (actuel Cap-Haïtien), et mort en captivité le 7 avril 1803 à La Cluse-et-Mijoux, dans le département du Doubs, en France, est un général et homme politique franco-haïtien d’origine afro-caribéenne. Il est a combattu pour l’abolition de l’esclavage, contre Napoléon, et il est à l’origine de l’indépendance haïtienne.

• Aron Jean-Marie Lustiger, né le 17 septembre 1926 à Paris et mort le 5 août 2007 à Paris, est un prélat de l’Église catholique, archevêque de Paris de 1981 à 2005, créé cardinal (dans l’ordre des cardinaux-prêtres) par Jean-Paul II en 1983. Il devint membre de l’Académie française en 1995 en tant qu’homme de lettres et de médias. Il a également joué un rôle important dans le dialogue judéo-catholique.

• Nelson Rolihlahla Mandela, dont le nom du clan tribal est « Madiba », né le 18 juillet 1918 à Mvezo (province du Cap) et mort le 5 décembre 2013 à Johannesburg (Gauteng), est un homme d’État sud-africain. Il a été l’un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique institutionnel de ségrégation raciale (apartheid) avant de devenir président de la République d’Afrique du Sud de 1994 à 1999, à la suite des premières élections nationales non ségrégationnistes de l’histoire du pays.

• Louise Michel, née le 29 mai 1830 à Vroncourt-la-Côte, en Haute-Marne, et morte le 9 janvier 1905 à Marseille, est une institutrice, militante anarchiste, féministes et l’une des figures majeures de la Commune de Paris.

• Jean Moulin, né le 20 juin 1899 à Béziers et mort le 8 juillet 1943 près de Metz, en Moselle annexée, dans un convoi en partance pour l’Allemagne, est un haut fonctionnaire et résistant français.

• Pablo Neruda, nom de plume de Ricardo Eliécer Neftalí Reyes-Basoalto, est un poète, écrivain, diplomate, homme politique et penseur chilien, né le 12 juillet 1904 à Parral (province de Linares, Chili), mort le 23 septembre 1973 à Santiago du Chili.

• Rosa Louise McCauley Parks, dite Rosa Parks, née le 4 février 1913 à Tuskegee en Alabama et morte le 24 octobre 2005 à Détroit dans le Michigan, est une femme afro-américaine, figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis, surnommée « mère du mouvement des droits civiques » par le Congrès américain.

• Albert Schweitzer (Ludwig Philipp Albert Schweitzer), né le 14 janvier 1875 à Kaysersberg (Alsace-Lorraine) et mort le 4 septembre 1965 à Lambaréné (Gabon), est un médecin, pasteur et théologien protestant, philosophe et musicien alsacien.

• Léopold Sédar Senghor, né le 9 octobre 1906 à Joal, au Sénégal, et mort le 20 décembre 2001 à Verson, en France, est un poète, écrivain, membre de l’Académie française, homme d’État français, puis sénégalais et premier président de la République du Sénégal (1960-1980).

• La « mulâtresse Solitude », de son prénom Rosalie, née vers 1772 en Guadeloupe et morte le 29 novembre 1802 sur la même île, est une ancienne esclave et figure historique de la résistance des esclaves noirs et mulâtres luttant contre le rétablissement de l’esclavage en 1802. À la suite de l’échec du mouvement de résistance de Louis Delgrès face aux forces coloniales, elle est condamnée à mort et pendue à l’âge de 30 ans.

• Edith Stein (en religion sœur Thérèse-Bénédicte de la Croix), née le 12 octobre 1891 à Breslau, dans l’Empire allemand, déportée le 2 août 1942, internée au camp d’extermination nazi d’Auschwitz, où elle fut mise à mort le 9 août 1942, est une philosophe et théologienne allemande d’origine juive devenue religieuse carmélite. Elle a été canonisée par le pape Jean-Paul II le 11 octobre 1998. « Philosophe crucifiée », faite co-sainte patronne de l’Europe par le pape Jean-Paul II le 1er octobre 1999, à l’ouverture du synode des évêques sur l’Europe, en même temps que Brigitte de Suède et Catherine de Sienne.

• Anjezë Gonxhe Bojaxhiu, Mère Teresa, canonisée par l’Église catholique comme sainte Teresa de Calcutta, est une religieuse catholique albanaise naturalisée indienne, missionnaire en Inde, prix Nobel de la paix en 1979. Née le 26 août 1910 à Üsküb dans l’Empire ottoman (actuellement Skopje en Macédoine du Nord) et morte le 5 septembre 1997 à Calcutta (Inde), elle est surtout connue pour son action personnelle caritative et la fondation d’une congrégation religieuse, les Missionnaires de la Charité qui l’accompagnent et suivent son exemple.

• Simone Veil, née Simone Jacob le 13 juillet 1927 à Nice et morte le 30 juin 2017 à Paris, est une magistrate et une femme d’État française.