portrait de Jean Gabin

Caractères de cinéma et théâtre

Vous pouvez vous en offrir certains !

• Bertolt Brecht, né le 10 février 1898 à Augsbourg (Bavière), dans le faubourg de Jakob dit « Jakobervorstadt » et mort le 14 août 1956 à Berlin-Est (RDA), est un dramaturge, metteur en scène, écrivain et poète allemand.

• Maria Casarès, née María Victoria Casares Pérez le 21 novembre 1922 à La Corogne, en Galice (Espagne), et morte le 22 novembre 1996 à Alloue (France), est une actrice de cinéma et de théâtre espagnole, naturalisée française. Elle compte parmi les grandes tragédiennes françaises.

• Jean Cocteau né le 5 juillet 1889 à Maisons-Laffitte et mort le 11 octobre 1963 à Milly-la-Forêt est un poète, peintre, dessinateur, dramaturge et cinéaste français.

• L’humour ; le sombre, le brutal, l’absurde et parfois bienveillant humour, celui de Pierre Desproges ! Né le 9 mai 1939 à Pantin.

• Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein est un cinéaste et théoricien du cinéma soviétique né le 10 janvier 1898 à Riga (gouvernement de Livonie, dans l’Empire Russe, aujourd’hui Lettonie) et mort le 11 février 1948 à Moscou.

• Fernandel, né le 8 mai 1903 à Marseille et mort le 26 février 1971 à Paris,, est un acteur, humoriste, chanteur et réalisateur français.

• Jean Gabin est un acteur français, né le 17 mai 1904. Acteur mythique ayant incarné plus de 95 personnages à l’écran, résistant, il est le visage de toute une génération.

• Audrey Hepburn est née le 4 mai 1929 à Ixelles (Belgique). Actrice de légende, elle est aussi une grande figure de l’engagement humanitaire.

• Alfred Hitchcock est un réalisateur, scénariste et producteur de cinéma britannique né le 13 août 1899 à Leytonstone (Londres) et mort le 29 avril 1980 à Bel Air (Los Angeles).

• Christian Bouche-Villeneuve, dit Chris Marker (parfois écrit Chris. Marker), né le 29 juillet 1921 à Neuilly-sur-Seine et mort le 29 juillet 2012 à Paris, est un réalisateur, écrivain, illustrateur, traducteur, photographe, éditeur, philosophe, essayiste, critique, poète et producteur français.

• Georges Méliès (8 décembre 1861 – 21 janvier 1938), était un illusionniste, acteur et réalisateur français qui a mené de nombreux développements techniques et narratifs dans les premiers temps du cinéma.

• Jeanne Moreau est une actrice, chanteuse et réalisatrice française, née le 23 janvier 1928 à Paris où elle est morte le 31 juillet 2017.

• Marcel Pagnol est un écrivain, dramaturge, cinéaste et producteur français, né le 28 février 1895 à Aubagne (Bouches-du-Rhône) et mort à Paris le 18 avril 1974.

• Gérard Albert Philip, dit Gérard Philipe, né le 4 décembre 1922 à Cannes et mort le 25 novembre 1959 à Paris, est un acteur français. Actif au théâtre comme au cinéma, il fut en France, jusqu’à sa mort prématurée, l’une des principales vedettes de l’après-guerre. Le public garde de lui une image juvénile et romantique, qui en fait l’une des icônes du cinéma français.

• Johannes Siegfried Richter dit Hans Richter, né le 6 avril 1888 à Berlin en Allemagne et mort le 1er février 1976 à Minusio dans le district de Locarno en Suisse, est un peintre, sculpteur et cinéaste d’origine allemande, naturalisé américain en 1971.

• Edmond Rostand, né le 1ᵉʳ avril 1868 à Marseille et mort le 2 décembre 1918 à Paris, est un écrivain, dramaturge, poète et essayiste français. Il est l’auteur de l’une des pièces les plus connues du théâtre français, Cyrano de Bergerac.

• William Shakespeare est un dramaturge, poète et acteur anglais baptisé le 26 avril 1564 à Stratford-upon-Avon et mort le 23 avril 1616 dans la même ville. Surnommé « le Barde d’Avon », « le Barde immortel » ou simplement « le Barde », il est considéré comme l’un des plus grands poètes et dramaturges de langue anglaise.

• Lino Ventura est un acteur italien, né le 14 juillet 1919 à Parme (Italie) et mort le 22 octobre 1987 à Saint-Cloud (France). Il a réalisé la plus importante part de sa carrière cinématographique en France.

• Dziga Vertov, de son vrai nom David Abelevich Kaufman (Białystok, 2 janvier 1896 – Moscou, 12 février 1954), est un cinéaste soviétique d’avant-garde, d’abord rédacteur et monteur de films d’actualité, puis réalisateur de films documentaires et théoricien. Son manifeste « Kinoks-Révolution » (Ciné-Œil), publié dans la revue LEF en juin 1923, affirme sa volonté de fonder un cinéma totalement affranchi de la littérature et du théâtre, écartant le recours à un scénario, montrant grâce à la caméra, « œil mécanique », « la vie en elle-même », et formant des « hommes nouveaux » réconciliés avec la machine. Sa « théorie des intervalles » permet d’établir des relations temporelles et spatiales entre les images. Son film le plus connu, L’Homme à la caméra (1929), se veut l’illustration de ces thèses.