Image pieuse représentant l’Archange Gabriel

Saint(e)s des premiers siècles

Vous pouvez commander ces images ici

Gabriel est un personnage du Livre de Daniel qui fait partie de la Bible hébraïque et du Nouveau Testament, appelé Cebrail dans différentes cultures, il apparaît sous le nom de Djibril dans le Coran. Il s’agit d’un archange, considéré comme un messager de Dieu. On l’appelle par ailleurs « la force de Dieu », car en plus d’être le plus puissant des anges, c’est également le seigneur des anges.

• Barbe ou Barbara ou Barbare (en grec et en latin) est une sainte fêtée le 4 décembre par les orthodoxes et les catholiques sous le nom de sainte Barbe.

Sainte Blandine, dite de Lyon, est une jeune esclave chrétienne de Lugdunum (Lyon) qui fut martyrisée durant le mois de juillet 177 sous l’empereur Marc Aurèle.

Christophe de Lycie, plus connu comme saint Christophe, est un saint du christianisme ; il est considéré comme le patron des voyageurs.

Sainte Catherine d’Alexandrie était très instruite compte tenu de son sexe et de son âge : à 18 ans elle convertit plusieurs philosophes qui avaient été chargés par l’empereur de la faire renoncer à sa foi.

• Geneviève (née à Nanterre vers 420, morte à Paris vers 500) est une sainte française, patronne de la ville de Paris, du diocèse de Nanterre et des gendarmes.

Georges de Lydda (vers 275/280 – 23 avril 303), saint Georges, est un martyr du IVe siècle, selon la tradition continue de l’Église catholique et des diverses Églises orthodoxes. Il est principalement représenté en chevalier qui terrasse un dragon et fait ainsi figure d’allégorie de la victoire de la foi chrétienne sur le démon ou plus largement du bien sur le mal.

Jérôme de Stridon ou saint Jérôme, né vers 347 à Stridon, à la frontière entre la Pannonie et la Dalmatie (en actuelle Slovénie ou Croatie), et mort le 30 septembre 420 à Bethléem, est un moine, traducteur de la Bible, Docteur de l’Église et l’un des quatre Pères de l’Église latine.

• Jacques de Zébédée ou Jacques le Majeur ou saint Jacques est un juif de Galilée et l’un des Douze Apôtres de Jésus-Christ. Nommé « Jacques, fils de Zébédée » dans le Nouveau Testament, il est le frère de l’apôtre Jean. Tous deux sont des pêcheurs du lac de Tibériade. Il aurait été inhumé en Espagne à Compostelle où son tombeau est devenu le but d’un célèbre pèlerinage.

Jean le Baptiste ou Jean Baptiste, est un personnage majeur du christianisme et de l’islam. Sur le plan historique, son existence est attestée par un passage de Flavius Josèphe, il fut un prédicateur juif du temps de Jésus de Nazareth. L’Évangile selon Jean localise l’activité du Baptiste sur les rives du Jourdain et à Béthanie au-delà du Jourdain. Dans le christianisme, Jean le Baptiste est le prophète qui a annoncé la venue de Jésus de Nazareth. Il l’a baptisé sur les bords du Jourdain, laissant certains de ses disciples se joindre à lui.

Saint Joseph, époux de la bienheureuse Vierge Marie. Il fut l’homme juste, issu de la famille de David, qui a servi de père au Fils de Dieu, le Christ Jésus, qui a voulu être appelé fils de Joseph et lui a été soumis comme un fils à son père. L’Église vénère d’une manière toute spéciale le patron que le Seigneur a établi sur toute sa famille. (extrait du Martyrologue romain)

• Jude (ou Judas) (fils) de Jacques, aussi appelé Thaddée, est un des douze apôtres choisis par Jésus. Son nom apparaît dans les listes d’apôtres des évangiles synoptiques et des Actes des Apôtres, mais aussi dans de très nombreuses sources ultérieures. Liturgiquement Jude est fêté – avec Simon le Zélote – le 28 octobre. Jude est considéré comme l’un des saints les plus couramment invoqués. C’est le saint protecteur des causes difficiles ou désespérées pour les chrétiens, à l’instar de sainte Rita de Cascia. Il est reconnu comme étant le saint de l’espoir. Il existe de multiples prières demandant l’intercession de Judas Taddée auprès du Christ.

Laurent de Rome est né entre 220 et 225 à Osca (aujourd’hui Huesca, Aragon, Espagne). Il est mort martyr sur un gril, en 258 à Rome, comme diacre du pape Sixte II.

• Lucie de Syracuse ou sainte Lucie, vierge et martyre dont le nom est illustré dans l’histoire de l’Église sicilienne, était issue d’une noble et très riche famille de Syracuse. Elle a souffert le martyre au début du IVe siècle, lors des persécutions de Dioclétien. Elle est la Patronne des malvoyants, électriciens, opticiens, ophtalmologues, martyrs, commerçants, écrivains.

• Marie de Magdala, ou Marie Madeleine, appelée aussi Marie la Magdaléenne dans les Évangiles, est une disciple de Jésus qui le suit jusqu’à ses derniers jours, assiste à sa Résurrection et qui a donné naissance à une importante figure du christianisme. Elle est citée au moins douze fois dans les quatre évangiles canoniques, plus que la plupart des apôtres. L’Évangile selon Jean, écrit au plus tôt vers 802, en fait la première personne à avoir vu Jésus après sa Résurrection, chargée d’avertir les apôtres.

• Saint Martin de Tours, aussi nommé Martin le Miséricordieux, né dans l’Empire romain, plus précisément à Savaria, dans la province romaine de Pannonie (actuelle Hongrie), en 316, et mort à Candes, en Gaule, le 8 novembre 397, est l’un des principaux saints de la chrétienté, incarnant la charité pour avoir partagé jusqu’à son manteau avec des pauvres.

• Maurice d’Agaune ou saint Maurice et ses compagnons coptes venus de Thèbes (soldats thébains), martyrs du Valais, sont des chrétiens morts pour leur foi sous l’empereur Dioclétien au début du ive siècle (vers 303).

Pierre est un des apôtres de Jésus, il est considéré par les catholique comme le premier Pape.

• Sara la noire (Sara e Kali en langue rromani) est une sainte vénérée par la communauté Rrom aux Saintes-Maries-de-la-Mer en Camargue. Une légende fait d’elle la servante des Maries honorées en Provence. Une autre légende la tient pour une païenne de haute naissance, convertie à la religion chrétienne.

• Saint Tarcisius, martyr, et inhumé à Rome, au cimetière de Calliste sur la voie Appienne, au IIIe siècle. Comme le rapporte le pape saint Damase, alors que Tarcisius portait le sacrement du Christ, il voulut éviter que l’Eucharistie soit profanée par la foule furieuse des païens et préféra être lapidé jusqu’à la mort plutôt que de livrer les choses saintes aux chiens. (extrait du Martyrologue romain) Il est depuis le saint patron des servants de messe.

• Saint Expedit est un saint dont l’existence est très largement contestée, mais dont le culte s’est enraciné si rapidement et profondément dans la population chrétienne que les autorités ecclésiastiques ont renoncé à le bannir. Il est invoqué en cas de situations urgentes, ou dans les domaines de la transmission de messages.