Tristan Tzara, Llama alta

Ilustración hecha alrededor de los textos de la colección À haute flamme de Tristan Tzara.

À haute flamme "cartes sur table rien dans les poches rien dans les mains rien rien rien plus rien mille ans ont passé et ce n'était qu'une nuit"

«cartas en la mesa nada en los bolsillos
nada en las manos nada nada nada nada
han pasado mil años y fue solo una noche»

"Max la route est longue qui mène à Drancy qu'on puisse s'en souvenir qu'on puisse en rougir la route est parsemée des clous de la souffrance et les épines pénètrent nos quotidiens effrois mille mille ans qu'importe et je suis toujours là" À haute flamme

«Max el camino es largo que conduce a Drancy
podemos recordar
podemos sonrojar
el camino está salpicado de clavos de sufrimiento
y las espinas penetran nuestros aterradores diarios
miles de miles de años, qué importa y todavía estoy aquí»

"vas-y si ça te chante moi je retourne en arrière dans la poussière des routes à ma frileuse musique je trouve l'aumône du rêve aumône à ma fatigue à chaque pas où la vie perd un peu de sa face et au-delà des routes me guette l'inconnu" À haute flamme

«adelante si te canta
Vuelvo al polvo de las carreteras
a mi música fría
Encuentro la limosna de la limosna del sueño a mi cansancio
en cada paso donde la vida pierde un poco de su cara
y más allá de las carreteras, lo desconocido me aprieta»