Père Gilbert

Le Père Gilbert… Je ne sais pas vraiment qu’en dire. C’était le héros d’une de mes arrières-grands-mères, la volonté de faire vivre Dieu parmi les hommes, de s’approcher de qui a besoin ne jamais renier ni dénigrer l’époque dans laquelle on vit. C’est une foi vivante, un message d’ouverture. C’est reprendre la religion à ceux qui voudraient qu’elle se cantonne dans les églises et les couvents entre gens bien convenables.

Ces portraits font partie d’une série de 89 personnages (et un peu plus) qui ont inspiré mon enfance.