Helvetica

Helvetica ? Pourquoi m’attaquer à l’Helvetica ? Un égarement sans doute… Bon, qui ne connaît pas l’Helvetica ? Même de nom, hein ? Ben oui… Personne ou presque, sauf les deux là-bas au dernier rang… 
— — —

Nom : Helvetica

Date de naissance : 1957

Lieu de naissance : Paris, France

Créateur : Fonderie Haas

Fonderie : aujourd’hui chez Linotype.

L’Helvetica date de 1957, quand Max Miedinger créa la « Neue Haas Grotesk » pour la fonderie Haas. Un peu plus tard, pour rendre hommage à leur magnifique pays plein de chocolat et de gruyère, la fonte fut rebaptisée Helvetica. Le but premier de son designer était la lisibilité, la sobriété, l’intemporalité. Fille du style international, Helvetica est devenue, non pas la fonte de ceux qui n’ont pas d’idée, mais celle qui se concentre sur leurs idées ! Pas de fioritures, juste l’essentiel avec prestance et élégance, froideur peut-être, mais très largement compensée par l’infinité de ses graisses, largeurs, et autres variantes. L’Helvetica est design, on peut lui faire confiance pour ne pas commettre de faute de goût, elle est lisible sur de long texte ce qui est d’une grande rareté pour les fontes sans empattements. L’Helvetica n’est peut-être pas une typo qui a du caractère (oui je fais des jeux de mots…) mais c’est une typo qui laisse transparaître le contenu. Cette fonte est une allégorie du design graphique réussi : mettre en lumière sans se mettre en avant. Elle n’est pas bavarde, elle ne dit que ce s’il faut, c’est une fille de bonne famille.
Pour être honnête, je n’ai pas un amour démesuré pour l’Helvetica. Mais il faut avouer que son exemplarité de dessin est incomparable et que sa disponibilité en tous alphabets (ou presque) la rende si universelle qu’elle est souvent la bonne idée, pour la communication d’institutions internationales, par exemple, qui veulent faire passer leurs actions et leurs positions avant tout, qui veulent être lues sans complexité et par tous.

Je suis bien moins convaincue par son usage en logo, car trop récurrent, heureusement que les couleurs et pictogrammes donnent un peu de variété… Parfois je cauchemarde d’un monde où il n’existerait plus que l’Helvetica. Ben ça fait peur… Et qui suis-je pour me battre contre une police qui a son propre film d’1h20 ?
L’article wikipedia (en anglais) est extrêmement complet. Un petit documentaire France culture bien sympathique : http://www.dailymotion.com/video/x284c23_sacres-caracteres-helvetica_creation La bande annonce du film : https://www.youtube.com/watch?v=wkoX0pEwSCw
La fiche wikipedia du film : https://en.wikipedia.org/wiki/Helvetica_(film)