Fernandel

Oui, oui, oui, régionalisme, je sais ! Mais quand même, ce n’est pas de ma faute si j’ai été élevée dans un film de Fernandel. Littéralement ! Les disputes, les brouilles, les éclats de rire, tout ce qui se trouve dans ses films et ses chansons, c’est l’essence d’un monde qui n’a pas encore disparu (quoi qu’on en dise) où je suis née. Et ce sens du verbe, de retomber toujours sur ses pattes… c’est aussi les chansons de Vincent Scotto mais son visage parle moins aux foules…

Ces portraits font partie d’une série de 89 personnages (et un peu plus) qui ont inspiré mon enfance.