Étude comparée de trois icônes représentant Saint Georges terrassant le Dragon

Saint Georges et le dragon est une figure centrale de la chrétienté, toutes mouvances confondues, il est l’image du bien vainqueur sur le mal, de la foi sur le démon. De ce fait, Saint Georges devient le saint patron de nombreux pays, villes et populations, dont la Russie, où il est même l’emblème de l’ordre militaire éponyme.

Sa légende veut qu’il ait été un officier romain, ayant rencontré un dragon en traversant la Libye sur son cheval blanc. Il transperce de sa lance le dragon, avec l’aide du Christ et de sa foi, et libère de ce fait le village avoisinant qui sacrifiait ses enfants à la bête.

En occident comme en orient, il est représenté en armure, muni d’une lance, montant un cheval blanc. En occident l’accent est souvent porté sur la ville et la jeune fille qu’il délivre du dragon. Le dragon lui-même est habituellement un hybride entre un crocodile et un lion. Ces représentations évoluent avec le temps, comme nous allons le voir dans le présent dossier, dans les icônes russes.

Ici en pdf.