Anne Sylvestre

La poétesse, la Joan Baez francophone, la merveilleuse sorcière des mots ! Que dire ? Qu’elle n’est pas étrangère à ma vocation littéraire ? Qu’elle n’est pas étrangère à ma vision du féminisme ? Bref, elle a grandement participé à mes engagements artistiques et citoyens, ce qui, au fond, est la même chose.

Ces portraits font partie d’une série de 89 personnages (et un peu plus) qui ont inspiré mon enfance.